Histoire du vin en France, de l’Antiquité à la Révolution

Ediitons Ouest France, 2015

Où et quand les toutes premières gouttes de vin ont-elles coulé dans un gosier assoiffé ? Quel pouvait bien être le goût du « nectar des dieux » dans l’Antiquité ? Il y a 2600 ans, nos ancêtres qui vivaient sur le terroir de l’actuelle Marseille ont découvert...

avec ravissement le vin produit par des colons grecs. Peu après, les élites gauloises se sont mises à en importer des quantités considérables. Mais l’habitude qu’ils avaient de boire leur vin pur les faisait passer pour des « barbares » aux yeux des Romains ! Il fallut attendre l’arrivée des légions de César, au Ier siècle av. J.-C, pour que les ceps commencent à couvrir notre territoire… Ce sont les moines qui, après l’effondrement de l’Empire romain, sauvèrent puis développèrent le vignoble français, notamment en Bourgogne. Mais pourquoi donc le vin de messe, ce « sang du Christ », est-il blanc ? Comment, grâce à Aliénor d’Aquitaine puis à Arnaud de Pontac, le vin de Bordeaux est-il parvenu à séduire les élites d’outre Manche et à devenir un produit de grand luxe ? Quant au champagne, n’est-il pas davantage une invention de ces mêmes Anglais qu’une trouvaille du moine dom Pérignon ? Dans cet ouvrage, riche en anecdotes et en illustrations, Eric BIRLOUEZ ne se contente pas de retracer l’histoire de la vigne et du vin, de l’Antiquité jusqu’à la Révolution française, en passant par le long Moyen Âge. Il explore également les dimensions culturelles, religieuses, symboliques, sociales et même médicales du « sang de la terre ».

Acheter l'ouvrage

 

 

 

0
0
0
s2sdefault